AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Carole] 9 juin - VERO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stinger
Newbi en Trotinette
Newbi en Trotinette
avatar


MessageSujet: [Carole] 9 juin - VERO   13/6/2014, 21:40

J'ai profité de la Pentecôte lundi dernier pour aller au circuit Carole. Même si c'est de très loin le circuit le plus proche de chez moi, j'ai tendance à vouloir privilégier les "grands" circuits et je n'y fais que deux roulages par an. Ça faisait donc 9 mois que je n'y avais pas poser mes roues mais je m'étais quand même fixé des objectifs assez élevé pour mon niveau : étant donné que la dernière fois j'avais fait ce qui a l'époque était pour moi un excellent 1'09.01, je voulais absolument passer en '08, voir me rapprocher au maximum d'un hypothétique '07. Je me doutais que ça ne serait pas si simple et que ça pourrait mettre un peu de temps à venir, d'autant plus que l'année dernière je n'avais fait qu'un seul tour en '09 qui ne devait pas être loin d'être un tour parfait (il était 1.24 secondes plus rapide que mon deuxième meilleur temps...), mais j'étais quand même raisonnablement confiant.

Mais ça c'était sans compté toutes les péripéties de la journée.

Session 1 :

Ayant moins de quarante kilomètres à faire pour me rendre sur le circuit, je suis parti tranquillement vers 7h30. A mi-chemin une petite averse s'est mise à tomber, mais rien de trop méchant surtout qu'elle n'a pas durée. Quelques minutes plus tard la route était de nouveau sèche et je n'étais donc pas plus inquiet que ça. Sauf qu'en arrivant sur le circuit il s'est de nouveau mis à pleuvoir, à part que cette fois-ci ce n'était plus de la petite pluie gentille mais de la vraie pluie d'orage hyper violente. A tel point que je n'y voyais absolument rien pour essayer de trouver une place dans le paddock (mais vraiment).

Une fois l'installation et l'inscription auprès de l'organisation terminées j'ai immédiatement sorti les outils et commencé à démonter les roues : il était temps de monter les pneus pluies que je me suis achetés cet hivers mais que je n'ai pas encore eu l'occasion de tester. N'étant pas doué pour la mécanique je n'ai pas été super efficace pour le démontage et il était déjà 8h40 quand les mécanos de l'organisation avaient finis de monter mes pneus sur les roues, soit l'heure du briefing. Après une petite hésitation je suis quand même resté pour le briefing. Sauf qu'il s'est terminé à 8h57, que j'étais sensé prendre la piste à 9h et qu'il fallait encore que je remonte les roues. Malgré tous mes efforts pour être plus rapide et efficace que d'habitude il était 9h23 quand la moto était enfin prête à partir. Je m'en étais douté dès le début mais dans ces conditions rater la première session était presque inévitable.


Session 2 :

Le soleil avait fait son apparition peu après 9h et au moment de s'élancer pour la deuxième session il commence déjà à faire chaud (il faut dire aussi que je me suis bien activé à cavaler dans tous les sens avec mes roues). Mais cette fois c'est parti : la première fois que je roule en pluies.

Je suis parti très prudemment, au premier virage j'étais presque à l'arrêt avec pratiquement aucun angle. Et pourtant j'ai immédiatement l'impression de perdre l'avant  pale . C'était une sensation très bizarre où la moto donnait l'impression de tomber dès qu'elle n'était plus parfaitement droite. Je reste calme, je continue et je me prépare à prendre le deuxième virage. Même chose. Je ne pense pas que c'était de réelles pertes de l'avant ou qu'il y avait un vrai risque de chute (vu la vitesse à laquelle je roulais de toute façon...), c'était juste très désagréable et je n'avais plus aucune confiance dans l'avant. Et tout le premier tour est comme ça.

Dans le deuxième tour j'essaye de me détendre un peu pour tenter de rouler le plus coulé possible. Mais rien n'y fait je suis obligé d'être complètement arrêté dans les virages pour ne pas avoir l'impression que la moto est en train de tomber. Je commence à suspecter que le pneu est juste froid et vu que j'avais entendu dire que ça pouvait être difficile de faire chauffer un pneu pluie je m'auto-convainc qu'il faut que je prenne mon mal en patience et que ça va finir par s'améliorer. Dans le troisième tour je remarque que l'arrière semble quant à lui avoir un excellent grip et je peux déjà accélérer plus fort que d'habitude sous la pluie. Dans le même temps j'ai presque l'impression que la situation avec l'avant commence à s'améliorer. Presque.

Mais, forcément, le drapeau rouge sort à la fin de ce troisième tour suite à une chute à Alpha et je suis obligé d'attendre aux stands pendant que mes pneus refroidissent. Quand je ressort enfin je constate avec étonnement qu'une trajectoire séchante est apparue dans certains endroits. Et pendant les minutes suivantes la piste va sécher à une vitesse toute aussi impressionnante, laissant rapidement apparaître une trajectoire complètement sèche sur tout le circuit. Pendant ce temps j'ai de nouveau l'impression de perdre l'avant à tous les virages. Pour le coup cette foutue trajectoire sèche me pose bien des problèmes supplémentaires car je ne veux surtout pas abîmer mes pneus pluie tout neuf, et j'essaye donc de rester sur le mouillé autant que possible, au moins dans les lignes droites. Au bout de trois tours le feeling avec l'avant commence de nouveau à très légèrement s'améliorer mais malheureusement le tour suivant sera mon dernier car la session est déjà terminée. Je rentre un peu déçu de ne pas avoir pu (ou su) utiliser correctement ces pneus pluie. Mais je n'ai pas le temps de réfléchir à tout ça car le ciel est bleu, le soleil brille, la piste est en train de sécher à une vitesse alarmante et je suis toujours en pneus pluie.


Session 3 :

Nouvelle opération changement de pneus entre les deux sessions. Il fait vraiment chaud, je transpire déjà en démontant les roues. Pour simplifier les choses je suis quasiment à l'opposée du camion pour le montage des pneus et la longue marche en trimbalant les roues et les pneus à bout de bras est interminable. Et une fois l'échange de pneus effectué il faut se retaper le même chemin dans l'autre sens, une horreur sous le soleil de plomb, d'autant plus que pour gagner du temps je suis resté en combine avec les bottes. Pendant que je remonte les roues sur la moto je sens les grosses gouttes de sueur tomber de mon front sur mes bras. Mais je continue de m'activer pour finir dans les temps et j'aurais au moins la satisfaction d'avoir fait l'ensemble de l'opération en moins de 45 minutes, ce qui m'en laisse presque 10 avant de devoir partir pour ma session. Je passe rapidement aux sanitaires pour me mettre la tête sous l'eau et je constate que j'ai toujours mal aux bras après avoir fait tous ces allers-retours en portant les roues et les pneus.

Quand je m'élance enfin la piste est quasiment sèche, il ne reste que quelques traces vaguement humides complètement hors trajectoire. Mes pneus sont froid mais je retrouve un feeling connu et je me sens immédiatement à l'aise. Même si je pars malgré tout assez prudemment, je fais un gros '11 dès mon troisième tour en ayant été un peu gêné. Bref ça augure du très bon pour la suite.

Certains sont beaucoup plus rapides que moi et je me fais dépasser quelques fois. Dans le même temps j'en dépasse plusieurs qui sont beaucoup moins rapide que moi, ce que je trouve assez surprenant car dans le groupe Expert tout le monde est sensé être sous les '10. Mon cinquième tour est un 1'10.70, le suivant un 1'10.73 et enfin un 1'09.96. C'est encore loin de mon meilleur temps de l'an passé mais au moins je sais que dans tous les cas j'aurai la satisfaction d'être repassé sous les '10 durant cette matinée malgré les conditions (et dans l'absolu ce n'est jamais que mon deuxième tour sous les '10).

Immédiatement après je me fais doubler dans la ligne droite avant Hôtel par un ZX10-R. Jusque là rien de bien anormal sauf que dans la ligne droite des stands je vois une légère fumée blanche s'échapper de sa moto. Je lève la main, je coupe légèrement les gaz mais il continue. Je continue aussi, prudemment. La ZX10-R fume à chaque accélération, c'est léger mais la fumée est bien là. Lui ne semble pas être perturbé plus que ça puisqu'il double des gens. Personne ne semble réagir et assez rapidement je ne le vois plus devant moi, vu que j'ai quand même bien rendu la main. Un tour plus tard la session sera interrompue (il restait plus de 5 minutes normalement), je ne sais pas si c'était effectivement à cause de ça mais ça me semblerait logique. Je rentre au paddock en ayant fait 17 tours (dont 7 sur le mouillé) pour cette matinée malgré tout éprouvante.


Session 4 :

Première session de l'après midi, je pars prudemment, comme toujours. Assez rapidement je me retrouve à devoir faire beaucoup de dépassements. Je perd d'autant plus de temps que je ne suis pas toujours super efficace dans mes dépassements : même si je mange très légèrement pendant mes roulages, j'ai toujours un peu de mal à me remettre dedans au début de la première session de l'après midi. Malgré les dépassements j'enchaîne deux '11 puis deux '10. Malheureusement la session sera interrompue alors qu'elle avait débutée depuis moins de 10 minutes suite à une chute à la sortie de Hôtel : la moto est sur la piste, le pilote est couché à côté sur l'herbe avec des gens autour de lui (de loin ça ressemblait à une jambe cassée). La session ne repartira pas.


Session 5 :

A la fin de mon premier tour je me fais dépasser par une GSX-R 1000. Alors que je chauffe religieusement mes pneus il semble plus rapide et me lâche assez rapidement. Mais juste après il remonte sur un groupe et ça lui prend un peu de temps pour les passer, le temps nécessaire pour que je les rattrape. Mes pneus étant maintenant suffisamment chauds je passe aussi à l'attaque pour essayer de rejoindre le Gex. Je constate avec joie qu'à chaque gros freinage l'arrière de sa moto balaye la piste, ce qui est toujours sympa à voir quand on suit quelqu'un. Et je ne sais pas si c'est par mimétisme mais ma moto commence aussi à pas mal bouger au freinage : essentiellement du dribble mais quelques petites glisses aussi.

On enchaîne les dépassements : lui passe généralement assez facilement avec sa 1000 et j'essaye de dépasser le plus rapidement derrière pour ne pas perdre le contact. Je retarde de plus en plus mes freinages, la moto dribble de plus en plus (il faut vraiment que j'apprenne à être plus doux en lâchant l'embrayage au rétrogradage) mais je m'éclate  sourir . On enchaîne les '10 mais il me gêne à tous les tours dans la Parabolique. Peu importe j'ai l'impression de rouler vite en essayant de m'accrocher à sa roue et en faisant des dépassements un peu partout sur le circuit (j'ai même réussi à faire un extérieur à un autre GSX-R 1000 dans Alpha). Au fil des tours je suis de plus en plus proche de lui sur toute la longueur du circuit et je m'amuse énormément à rouler en formation. Ça faisait déjà une bonne heure que le ciel s'était couvert et je vois un éclair déchirer le ciel juste devant moi (il a été pris par la GoPro mais on voit juste une grosse tache lumineuse dans le ciel).


Il est temps d'essayer de passer le Gex. Pour moi la meilleure manière pour passer une 1000 est de se placer à l'extérieur dans Delta et de plonger à l'intérieur à la Parabolique, en le bloquant à l'extérieur. J'avais déjà essayé au tour précédent mais j'étais arrivé beaucoup plus vite que lui dans Charlie et j'avais été obligé d'élargir ce qui m'avait mis trop loin pour attaquer dans le virage suivant. Cette fois j'anticipe en restant à l'extérieur dès l'entrée de Charlie, je suis suffisamment proche et ça passe à l'entrée de la Parabolique. Sur les deux tours suivants je suis obligé de faire des dépassements mais ensuite la piste est enfin claire et elle le restera jusqu'à la fin de la session. A ce moment là, la fatigue commence à se faire sentir (c'est essentiellement les bras qui commençaient à abdiquer pendant les freinages), je me disais qu'il devait surement me rester qu'un seul tour : il est donc temps de faire un chrono. J'essaye de rouler propre, mais je fais malgré tout de petites erreurs. 1'09.33. Apparemment il doit me rester un tour de plus, alors je sais qu'il faut que je donne tout pour passer en '08. Mais à vouloir retarder mes freinages je rentre trop fort et je rate les cordes (surtout que mes bras me font de plus en plus mal dès que je prend les freins). 1'09.58. Encore un tour, finalement j'aurais peut être du prendre plus mon temps pour essayer de m'appliquer à rouler plus proprement. Mais sur le moment je veux tellement mon '08 que je continue sur ma lancée vu que cette fois ça doit forcément être mon dernier tour, les erreurs s'enchaînent et mon pneus arrière glisse dans la Parabolique. 1'09.23. Encore un tour ? Bon il faut arrêter de faire n'importe quoi, en roulant propre le chrono devrait venir tout seul. Sauf que mes bras ne veulent plus du tout suivre le mouvement et je n'arrive plus à freiner, et ça glisse de nouveau à la Parabolique. 1'09.23 (de nouveau). Et la session continue toujours. Je sais que ça ne sert plus à rien alors je décide de freiner beaucoup plus tôt pour au moins réussir à prendre les cordes et tenter de rouler de manière plus coulée. 1'09.69. Cette fois la session est bien terminée.

Au final la session aura bien durée 20 minutes mais j'étais tellement mort que j'avais eu l'impression que la bataille avec le Gex avait durée un bon quart d'heure alors qu'en fait pas du tout.

Ma session dans son intégralité :


Session 6 :

En rentrant de la session précédente je constate que le vent commence à se lever. Vu que je n'avais pas attaché le barnum jusque là et qu'il ne reste plus qu'une session je décide de le plier, au moins ça sera déjà fait comme ça. Démonter le barnum sera d'autant moins plaisant que j'ai du mal à lever les bras après le roulage (je pense que les montages/démontages/portages de roues du matin y sont aussi pour beaucoup). Alors que je suis en train de finir de ranger le barnum je commence à sentir des gouttes. Pas grand chose au début mais très rapidement il se met à vraiment pleuvoir, pas autant que le matin mais suffisamment pour que la piste soit immédiatement trempée. Je n'hésiterai pas longtemps : je n'ai aucune envie de remonter les pneus pluies, rouler sur le mouillé à Carole en pneus structurés je connais très bien et je m'en passerai très bien aussi, alors je décide de tout ranger. Je monte la moto sur la remorque et c'est le départ.

Conclusion :

Cette journée fut assez compliquée à gérer. Ne pas avoir une deuxième paire de jantes avec les pluies déjà montés n'aide pas dans ce genre de condition. Au final c'est quand même dommage que je n'ai pas eu l'occasion de rouler plus longtemps en pluie le matin car l'expérience a été beaucoup trop courte pour pouvoir en tirer des conclusions utiles (c'est moi qui suis encore plus mauvais sous la pluie que sur le sec ? le pneu avant avait du mal à chauffer ?). Je suis également assez déçu de ne pas avoir réussi à améliorer mon chrono de l'an passé. Certes l'année dernière je roulais en '10 régulier et je n'avais fait qu'un tour en '09 je ne sais pas trop comment, alors que cette année j'étais très facilement en '09 régulier et j'aurais probablement pu rouler en '08 avec plus de temps de roulage et surtout moins d'erreurs de ma part. Mais ça c'est facile à dire et le fait est que pour la première fois depuis que je roule sur circuit je n'ai pas amélioré mon meilleur temps précédent sur une journée de roulage. Je savais que ça devait finir par arriver cette année mais c'était quand même un peu frustrant de repartir comme ça, surtout vu le peu de roulage que j'ai pu faire (41 tours sur la journée).

Heureusement j'ai vraiment pris un plaisir monstre durant la première moitié de cette dernière session. Mais maintenant il faut que je pense à mon prochain roulage qui s'annonce aussi effrayant que bandant : le 3 juillet à Spa  Cool .

Meilleurs moments de la journée :


Meilleur tour de la journée :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drummers
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: [Carole] 9 juin - VERO   14/6/2014, 17:41

Ne t'affole pas sur les chronos, à Carole, il est dur de gratter des secondes, surtout que tu y roules finalement peu pour trouver le rythme là bas Wink.

quelle est ta marque de pneus secs et de pneus pluie ? Un profil différent rond dunlop sec et en V michelin pluie pourrait être à l'origine de ta sensation sur l'AV.

_________________
[ DRUMMERS #76 ]
http://www.tht.fr
http://photos.tht.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stinger
Newbi en Trotinette
Newbi en Trotinette
avatar


MessageSujet: Re: [Carole] 9 juin - VERO   15/6/2014, 10:29

Je ne m'affole pas. C'est juste que, comme ça avait été le cas à Magny Cours et pendant la course à Dijon, je sais que j'aurais pu rouler plus vite. A force c'est un peu frustrant mais il n'en tiens qu'à moi de mieux rouler. Après c'est sûr que c'est pas dramatique non plus, et vu que ça me m'empêche pas de m'éclater sur la moto je n'ai pas tellement à me plaindre.

Les pneus pluie c'est des Pirelli. Franchement je pense que dans tous les cas je n'ai pas pu rouler suffisamment longtemps pour me faire une idée de leur comportement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CrazYtoOn
Rossi te respecte
Rossi te respecte
avatar


MessageSujet: Re: [Carole] 9 juin - VERO   19/6/2014, 15:09

C'est assez étrange, les pluies, à carole, je n'ai pas réussi à trouver le moindre confort...
Alors qu'à folembray, au milieu des arbres, j'étais en train d'accélerer comme un dingue sous la pluie Very Happy
Tant que tu t'amuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.3crazytoon.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Carole] 9 juin - VERO   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Carole] 9 juin - VERO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Iron Bikers à Carole les 25 et 26 Juin
» 2 juin circuit Carole
» Iron Bikers au Circuit Carole 15-16 Juin 2013
» [SORTIES] Carole, 24 juin 2013
» Carole jeudi 11 juin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum THT :: COMPETITIONS / ENTRAINEMENTS :: Roulages Divers / MC / Partenaires :: 2014 :: Sujets 2014-
Sauter vers: